mercredi 18 mars 2015

Maloja G. : l'interview

urban fantasy

Aujourd'hui, c'est Maloja G. qui se prête au jeu de l'interview ! Merci à elle d'avoir accepté de répondre à mes questions.

littérature jeunesse - livre jeunesse illustré par des enfants

Tu es auteur de romans pour adultes mais aussi pour enfants. Peux-tu nous parler un peu de tes livres jeunesse ? Comment et pourquoi as-tu choisi d’écrire pour les enfants ?


Je tiens à te remercier, déjà, pour cette proposition d'interview. Ça me touche toujours de répondre à des questions sur mon petit moi plume ;) Alors euh… 

Mes bébés à pages jeunesse sont une évidence pour moi. Tout d’abord parce-que je suis une maman de 5 gnomes et qu’ils sont mes « muses » au quotidien. Aussi car je trouve merveilleux d’avoir autant de livres pour les enfants en France. Moins amusant que les illustrations ne soient pas faites plus souvent par eux. Je n’ai trouvé aucun ouvrage dessiné par les mains des enfants et je voulais leur offrir cela.

Une histoire magique illustrée par des enfants de tous les âges. Cela apporte tellement de perspectives pour les petits lecteurs. Découvrir un conte à travers les œuvres d’autres enfants. Les appels à dessins remportent toujours beaucoup de succès. L’histoire des Gnomes a été facile à écrire les créations apportées et mes enfants sous mes yeux, tout s’est fait en quelques heures.
Puis un second Gnomes autour de l’Afrique… Et enfin Zoutagadou autour de l’instruction en famille que nous pratiquons. Je n’arrêterai pas d’écrire des histoires pour enfants et je garderai mon concept de les faire illustrer par eux. Cela me parle, me touche… Et émerveille les gnomes qui ont pris part à ces projets que ce soit en illustrateur et/ou en lecteur.
« larmes »
 
instruction en famille - école à la maison

Quand as-tu commencé à écrire et quel a été ton premier projet ?


J’écris depuis enfant. Mon exutoire, les mots… Quand les émotions étaient trop fortes, il était plus facile de les coucher sur papier. J’ai fait mon monde ainsi, mes bobos, mes démons extériorisés sur des pages, de prose, de poésie, d’histoires. En 2004, j’avais déjà commencé à vivre avec Zil, mais jamais eu assez confiance en moi pour l’écrire vraiment. Je la rêvais chaque soir en me couchant. Et puis la vie a changé, et en 2010 j’ai commencé à l’écrire vraiment. Je savais tout dans les moindres détails… « soupir » ça me paraît être si loin … Zil est mon vrai premier projet, le vrai que j’ai écrit dans le but de le partager.


Livre roman fantasy urbaine


Prochainement, « Combat de sang », le troisième tome de Zil va sortir. Comment s’est passée l’écriture de ce dernier opus ? Quels ont été les moments difficiles et les grands bonheurs ?


Le dernier tome de Zil a pris beaucoup de temps... J’ai reçu une critique particulièrement "méchante" sur mon tome deux. J’étais prête à ne pas être aimée, prête à recevoir des critiques mauvaises mais constructives… Malheureusement, cette critique « particulière » m’a fait du mal. Elle m’a écrasée. En dehors de ma casquette auteure, je suis maman. Voilà mes deux raisons d’être. Les mots, les tournures m’ont vraiment blessée. Et j’ai mis des mois à reprendre confiance en ce que je faisais. Cela n’a pas été évident. J’ai tout remis en question et même failli tout stopper. Mais j’ai rebondi, cherchant en moi les ressources pour accepter  « l’avis ». Je suis passée à autre chose (d’ailleurs depuis je ne lis plus les chroniques lol).
Puis je me suis mariée j’ai eu mon 5ème trésor. Les évènements heureux m’ont reboostée. Ma famille nombreuse pleine de joie, mon mari à mes côtés… Tout ça m’a redonné le souffle dont j’avais besoin. J’ai repris l’écriture soutenue aussi par mes "fans", des messages-perso, des mails d’impatience aussi. Et enfin j’ai reçu des lettres, des cartes postales... Tout ça m’a remis sur pieds. Et finalement deux ans après ce tome est écrit avec plus de plaisir, moins de tabou, et aucune limite sur mes idées et envies. J’en suis fière, vraiment sans prétention. Je reviens de loin, « soupir » et j’ai réussi ! Je me fais bravo ^^ C’est trop nan ?! lol 

livre urban fantasy

Qu’est-ce qui t’attire particulièrement dans la littérature de l’imaginaire ?

  Le rêve ! « i have a dream » ^^ La magie fait rêver, l’imagination ne peut être bridée ! C’est un état d’être, de vivre !
Rêver est une sorte de drogue pour moi. Écrire est vital !! « Gros yeux de mme patate le certifient mdr » Je ne pourrais pas être totalement heureuse sans l’écriture. Alors si mon univers me fait du bien pourquoi ne pas le partager? J’ai bien essayé d’écrire sans magie.... Je ne sais pas faire !!  C’est ma patte, ma griffe, un morceau de moi et puis.... Qui a dit que ça n’existait pas ?! Lol

entreprise entre l'autoédition et l'édition

Tu travailles avec Edilivre pour la diffusion de tes œuvres. Pourquoi avoir choisi cette maison ? Quels avantages et quels inconvénients ressortent de ce partenariat ?


Edilivre... Pour le logo lol !
Mon coup de Cœur parmi les 5 où j’ai envoyé mon tome un. J’ai visé des petites maisons d’édition pourquoi ?!
Parce que j’aime faire rêver les autres… De vrai, de vrai !! lol !!! Mon but n’est pas de devenir connue ou reconnue mais vraiment de partager mon monde, mes mots. Avec une petite maison d’édition, je gère mon temps, je gère ma vie, je n’ai pas « d’obligation ». On répond à mes questions. On me guide. On me rend visible sur tous les sites importants. Amazon, chapitre, fnac... J’aime avoir le contrôle de ce que je fais, le choix aussi. Créer mes couvertures, avoir le temps pour écrire, avoir mes contacts pour les corrections... J’aime partager, toutes les étapes de la création. Je fais de belles rencontres aussi. 

Edilivre est souple, répond à toutes interrogations, aide à rendre le rêve possible de tenir dans ses mains son livre. Les contrats sont clairs. Le point faible : je dirais qu’ils ne font pas beaucoup de pub. C’est évident qu’un auteur qui vise de vendre par millions sur la planète ne sera pas convaincu par Edilivre… Mais moi, c’est un choix que j’ai fait. Je n’aime pas me montrer. J’aime cet « anonymat ». « sourire malicieux » !! « frottage de mains » mouhahaha
Imaginons : une grosse maison d’édition (si j’avais obtenu un contrat chez l’une d'elle) demande plus de temps pour les salons littéraires, pour la publicité... J’ai fait un choix de Grande famille. 5 gnomes, en instruction en famille, ça prend du temps lol. Alors oui, je suis écrivain à ma manière, à mon échelle, avec Edilivre et cela me convient aujourd'hui. Bien entendu rien n’est fixe et donc mes attentes, besoins, peuvent évoluer à tout moment. On verra dans l’avenir ^^ 

 
recueil de nouvelles fantastiques
As-tu d’autres projets en cours ? Une révélation à nous faire ?

Humm... Je vais essayer de résumer sans faire un pavé ;) « Cornes de démons sur la tête ».

L’aventure de Zil prend fin, et c’est assez intense pour moi. Je me suis attachée à mes personnages. 

Et puis deux autres romans fantastiques ont vu le jour parallèlement à mon dernier tome.


******* Ailes battues, roman fantastique qui traite cependant d’un sujet qui me tient à cœur, "les femmes battues". Il sera composé en deux ouvrages. Et un autre roman toujours dans le registre surnaturel.

******** Trèfle, où là, mon héroïne n’est pas une héroïne comme on s’y attendrait... C’est tout sauf  une fille "bien sympa..." Une vraie crâneuse, solitaire, au look bad girl... J’adore ce petit personnage d’ailleurs. Trèfle si tout va bien comptera 4 tomes voire 5 selon les idées.

Mes deux romans en cours avanceront doucement. Je prendrai mon temps comme pour Zil car j’aime que tout soit écrit avec magie jusqu’au bout. 

Et puis il y a aussi un nouvel ouvrage pour enfants.

  ********* "Imagine-toi en héros" qui est en cours « d’appels aux dessins ». L’histoire tournera autour de la planète. Comment aider notre terre, éviter de polluer... 
********* Enfin quelque chose de nouveau pour moi, je vais participer à un magazine. Je ne peux en dévoiler encore trop ^^ mais ça viendra tout bientôt. (Écrivain et journaliste ça se rapproche non ? lol)
J’espère que les « fans »  seront au rendez-vous pour mes nouveaux bébés à pages. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il y aura toujours de la magie dans mes livres... Et je remercie vraiment tous ceux et celles qui me suivent, qui m’ont soutenue et même tous les autres ^^ et MERCI à toi également <3

Boussas magiques MLJG**

  Merci Maloja !

  Pour retrouver Maloja :
- sa page Facebook est par ici,
- sur Edilivre c'est là,
- et pour les plates-formes d'achat : Amazon, Fnac, Chapitre.

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'idée d'illustrer un livre destiné à la jeunesse par des dessins d'enfants :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette idée me plaît beaucoup également !

      Supprimer