lundi 20 mars 2017

Faon de Jean Bury - challenge PIF #1 et Francofou #8


     Titre : Faon
     Auteur : Jean Bury
     Genre : fantastique, post-apo
     Nombre de pages : 134
     Édité par : Mots & Légendes

Présentation éditeur :
Plongé dans le chaos, pris entre chimères et réalité, le monde est au bord de la destruction. Acculés et sans espoir, les hommes se résignent à réveiller la seule créature capable de les sauver : la Bête !Emprisonnée depuis de longues années, décidera-t-elle d'aider l'humanité ou son désir de vengeance sera-t-il plus fort que tout ?

Mon avis :
Première lecture pour le PIF 2017 lancé par Zahardonia
Ce court roman de Jean Bury est une réelle réussite pour moi. J’avais déjà lu et apprécié Le roi de la colline, du même auteur (mon avis à ce sujet par ici…). J’ai trouvé quelques similitudes entre ces deux ouvrages, il semble que Jean Bury apprécie de nous offrir des protagonistes très jeunes, mais déjà investis de grandes responsabilités. J’aime beaucoup cet aspect d’ailleurs. 
Dans ce roman apocalyptique et post-apo, nous avons trois personnages principaux : un lieutenant chargé d’une mission de la dernière chance, une étrange Bête et enfin, la fameuse Faon, celle qui détruit le monde par le biais d’un pouvoir psychique démesuré. 
J’ai particulièrement aimé l’ambiance décrite par l’auteur. Le style est riche, avec un vocabulaire précis, favorisant l’immersion. J’ai vraiment apprécié cette plume souvent poétique et suffisamment « caméléon » pour incarner tour à tour chaque personnage. Le seul petit détail qui a parfois réussi à me sortir de ma lecture, c’est l’utilisation vraiment très fréquente du terme « mais », de plus souvent utilisé pour débuter une phrase, et ce pour dans toutes les narrations. Certains passages sont en effet à la première personne, d’autres à la troisième, Jean Bury adapte son écriture pour chaque style avec beaucoup de brio et c’est vraiment le seul élément qui a pu me gêner, un détail donc. 
En ce qui concerne le récit en lui-même et sa progression, je n’ai rien à dire si ce n’est : « bravo ! ». Même si l’issue se devine assez rapidement, l’auteur nous dévoile les éléments avec un dosage savamment maîtrisé. L’alternance des narrations offre des éclairages très pertinents et j’ai vraiment vécu les événements avec les personnages. 

Pour conclure, voici une lecture que je recommande vivement, d’autant plus que cette maison d’édition me semble à encourager pour son travail fort soigné !

Liens partenaires, mais allez plutôt commander directement sur le site de l'éditeur ici !


Une lecture pour les challenges #PIF de Zahardonia 
et
#Francofou de La Magie des Mots


EnregistrerEnregistrer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire