mardi 29 décembre 2015

Le bazar de Dieu et autres nouvelles de Tim Corey - Challenge Francofou #13 et CRAAA #11


Voici un nouveau livre qui rentre dans le cadre de mes deux challenges : celui proposé par La Magie des Mots qui consiste en la lecture de livres de SFFFH francophones (Francofou3) et celui de La Prophétie des Ânes qui consiste en la lecture de recueils et d'anthologies sans restriction de genre (CRAAA).

Ces derniers jours, j'ai été vraiment très prise et eu peu d'occasions de lecture mais je viens malgré tout de terminer un nouveau recueil : Le bazar de Dieu et autres nouvelles de Tim Corey.
     Genre(s) : nouvelles, fantastique, horrifique
     Nombre de pages : 160
     Édité par : Otherlands Éditions

Tim Corey

Présentation de l'éditeur :
Cinquième et avant dernier tome des Tales from the OtherlandsQuatorze nouvelles inédites où vous comprendrez que Dieu  joue au petit biologiste, qu'il est parfois bon de faire les choses soi-même, et que jouer à cache-cache peut se révéler un tantinet dangereux à long terme ! 272 pages de récits pour vous endormir en douceur, le soir, avec juste une petite lumière de chevet allumée... Inclus les nouvelles : Le musée - Chélicères - Un achat inutile - Nous nous occupons de tout - La petite fille dans le coffre à jouets - Des milliards de fans - Un charmant village - L'oiseau mécanique - La boucle - Romantique - Orgone - Voyage, voyage... - Trois mai - Justice aveugle.

Mon avis :
Ce recueil est en effet un joyeux bazar avec des nouvelles très variées abordant des sujets divers (la vieillesse, l'enfance, la maltraitance, l'envie, le voyage temporel, le handicap...). Elles sont souvent courtes, ce que j'ai bien apprécié, mais j'avoue que j'aurais parfois aimé une petite bricole de plus pour certaines, un peu plus de liens de causalité afin que les événements prennent encore plus de sens. 
L'auteur navigue entre des narrations à la première et à la troisième personne. Le style est souvent simple, fluide.
De mon côté, j'ai eu un petit coup de coeur pour l'histoire proposée dans la nouvelle L'oiseau mécanique. Je l'ai trouvée vraiment pleine d'une poésie nostalgique qui m'a beaucoup touchée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire