dimanche 28 juin 2015

La citadelle des dragons - Challenge summer short stories of SFFF ! #3

Xapur challenge de lecture science-fiction anticipation

Xapur a lancé un chouette challenge pour fêter l'été... Il s'agit de diminuer notre PAL en choisissant des livres de SFFFH de moins de 350 pages ou des recueils de nouvelles puis de proposer nos avis sur nos blogs respectifs. Ce challenge a débuté le dimanche 21 juin et court jusqu'au 23 septembre 2015 !

Aujourd'hui, après Royaume de vent et de colères et Rose Poney, je vous propose un troisième roman : 
La citadelle des dragons de Isabelle Morot-Sir
     Genre : fantasy.
     Nombre de pages : 236.
     Édité par : Publibook.

récit de fantasy

Voici le résumé éditeur :
Comment peut-on passer d'une vie fade de secrétaire dans un cabinet notarial parisien, à celle de gardienne d'un pouvoir mythique? De surcroît au milieu de plaines immobiles, sous un soleil écrasant, dans une citadelle en guerre, parcourue par des dragons et leurs non moins terrifiants dragonniers... C'est bien ce que risque de découvrir Mona à son coeur défendant, elle qui meurtrie par la vie ne souhaite plus dans son existence que l'amitié de sa plante carnivore...  Et si notre place n'était pas celle que l'on croit? Et si notre monde en cachait un autre? Et si notre destin était écrit? L'héroïne d'Isabelle Morot-Sir ne se doutait pas qu'une visite chez l'antiquaire pouvait transformer sa vie... Et pourtant! Cocktail entraînant de fantasy et de romance, "La Citadelle des dragons" veille à garder grandes ouvertes les portes de l'imagination.

Et mon avis :

C'est le deuxième livre d'Isabelle Morot-Sir que je lis et encore une fois, j'ai beaucoup apprécié l'écriture. Je la trouve fluide avec un vocabulaire recherché, bref, très agréable à suivre.  
Côté monde, j'ai vraiment aimé toutes les petites touches d'hommage à La Ballade de Pern de Anne McCaffrey. D'autant plus qu'Isabelle Morot-Sir parvient malgré tout à créer un univers différent et bien personnel.  
L'histoire aussi est très sympathique, on est loin des récits de fantasy où les gros bras sont à l'honneur en trucidant à tout-va. Il s'agit pour notre héroïne, l'attachante Mona, de trouver une solution pour mettre fin à la guerre mais en citant Gandhi et Sun Tzu !  
J'ai aussi beaucoup aimé tous les éléments qui faisaient référence à la notion de deuil et d'acceptation. Les petits détails de l'histoire qui permettaient peu à peu aux personnages détruits psychologiquement de revenir à la vie, qu'il s'agisse d'humains (Mona) ou non (Fléau).
Je me suis beaucoup attachée aux personnages avec un petit faible pour Morkeleb (un dragon) et Fléau (un cheval de guerre).

La tournure du récit, bien qu'il y ait une fin, laisse la porte ouverte à une suite et j'en serais vraiment ravie !

Bon, par contre, Publibook, il va falloir booster un peu vos correcteurs parce que niveau coquilles, il reste du boulot ! Si vous voulez, j'ai une chouette et compétente correctrice à vous proposer, elle s'appelle Françoise, alias Sans Coquille...

En conclusion, un roman de fantasy qui m'a beaucoup plu et que je conseille à tous ceux qui aiment la fantasy de caractère mais non "bourrine".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire