samedi 15 août 2015

Ève aux sables dormant de Cécile Ama Courtois - Challenge summer short stories of SFFF ! #10



Voici une nouvelle chronique pour le challenge proposé par Xapur... Pour rappel, il s'agit de diminuer notre PAL en choisissant des livres de SFFFH de moins de 350 pages ou des recueils de nouvelles puis de proposer nos avis sur nos blogs respectifs. Ce challenge a débuté le dimanche 21 juin et court jusqu'au 23 septembre 2015 !

Hier, après ma fausse participation avec Les voyages de Milo, j'ai attaqué Ève aux sable dormant de Cécile Ama Courtois.
     Genre : romance fantastique.
     Nombre de pages : 136.
     Édité par : L'ivre-Book.


L'ivre-Book

Résumé :
Plus vieux que les premiers hommes. Antérieurs aux tous premiers dinosaures. Remontant jusqu'aux origines de la vie connue. Puis plus loin encore… jusqu'à des créatures qui peuplaient la Terre avant cela. Des êtres disparus depuis des millions d'années. Quand Guillaume découvre un squelette incroyable, d'étranges rêves commencent à peupler son sommeil. Ces rêves vont, non seulement bouleverser son cœur et sa vie, mais ils vont aussi changer le cours de l'Histoire.Une histoire d'amour qui n'est pas sans rappeler La nuit des temps de Barjavel.
Mon avis :
En effet, L'ivre-Book avait raison, il y a un petit côté La nuit des temps de Barjavel dans ce roman court : des recherches, la découverte d'un corps féminin, une civilisation disparue, une romance... Cette fois-ci, pas de froid polaire, mais la chaleur et le sable du désert égyptien.
J'ai beaucoup apprécié toutes les descriptions en lien avec les fouilles archéologiques. Comme beaucoup d'humains, j'ai rêvé enfant d'être archéologue alors ça m'a rappelé des souvenirs de bouquins et de documentaires !
J'ai aussi beaucoup aimé la plume de Cécile Ama Courtois que j'ai trouvée poétique et entraînante.
L'histoire est jolie, je me suis facilement attachée aux personnages, j'ai ressenti des émotions... Bref, la mission est remplie pour cette romance fantastique très agréable !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire