jeudi 13 août 2015

Antho-Noire... pour Nuits de Légendes - Challenge summer short stories of SFFF ! #9



Voici une nouvelle chronique pour le challenge proposé par Xapur... Pour rappel, il s'agit de diminuer notre PAL en choisissant des livres de SFFFH de moins de 350 pages ou des recueils de nouvelles puis de proposer nos avis sur nos blogs respectifs. Ce challenge a débuté le dimanche 21 juin et court jusqu'au 23 septembre 2015 !

J'ai beaucoup moins lu cette dernière semaine, les occasions se sont montrées plus rares, et le format nouvelle est vraiment sympa dans ces cas-là... Ça tombait bien puisque j'avais décidé de sortir de ma PAL Antho-Noire pour Nuits de Légendes !
     Genre : nouvelles, fantasy.
     Nombre de pages : 236.
     Édité par : Éditions La Cabane à Mots.

nouvelles fantasy

C'est sur le salon du Festival des Mondes de l'Imaginaire à Montrouge que j'ai découvert cette petite anthologie dont voici la présentation éditeur :
Du cœur des forêts profondes au plus haut sommet d'une tour maudite, des châteaux-forts lugubres aux funestes palais du Japon, des épiques batailles elfiques au sinistre villages perdu dans les brumes, pour finir par une facétie chevaleresque digne d'un troubadour... 
Entrez dans notre Cabane afin de découvrir nos légendes médiévales-fantastiques ! Dragons, diableries, vampires, trolls ou elfes, choisissez votre camp à travers les 7 histoires tout droit sorties de l'esprit tordu de 7 de nos auteurs : Sidonie Gatel, Sylvie Arnoux, Valérie Simon, Kinrenka, Callie J. Deroy, Barbara Cordier et Patrick Godard. À travers leurs mots partez en voyage dans leurs folies imaginaires.

Et voici mon avis :

Dans toutes les nouvelles, un logatome a été imposé — stégobulle — et chaque auteur doit parvenir à caser quelque part ce non-mot. Une idée plutôt sympathique qui m'a rappelé l'époque où je faisais du théâtre !
La première nouvelle proposée par Sidonie Gatel, Lapis Lazulis, m'a beaucoup plu. On y retrouve une ambiance de "chasse aux sorcières" où certains doivent cacher leur véritable nature pour survivre. J'ai trouvé l'utilisation du terme imposé très réussie, peut-être la meilleure du recueil, à mon goût, avec celle de Barbara Cordier. Cela faisait très naturel et s'intégrait parfaitement. Dans d'autres histoires, j'ai presque eu l'impression d'un mot "rajouté après coup parce qu'il le fallait" et c'était dommage.
La deuxième nouvelle, Castrum Liberonis, de Sylvie Arnoux présentait une légende intéressante mais dans laquelle j'ai eu beaucoup de mal à m'immerger. Sans parvenir à comprendre vraiment pourquoi cependant !?
Il y avait ensuite la nouvelle La renaissance d'Aya de Valérie Simon que j'ai bien aimée avec sa sombre histoire de malédiction... Le format et le style "nouvelle" m'a semblé très bien respecté là où d'autres récits de ce recueil m'ont plus donné un effet de "roman court" dans leur construction. Cependant, le déroulement reste très classique donc sans grand coup de théâtre pour moi.
Kirenka proposait ensuite une ambiance nippone avec Ren, la légende du chat-vampire. Si le titre prête à sourire, j'ai trouvé cette histoire très bien menée avec une belle originalité dans l'ambiance.
Le règne de Déléora écrit par Callie J. Deroy m'a beaucoup plu : j'ai aimé le renversement de situation et le très beau travail sur le point de vue dévoilé uniquement par la chute.
Le tueur des brumes de Barbara Cordier a également sur me plaire : une société matriarcale, une héroïne amorale... De bons ingrédients pour une nouvelle décalée !
Les couloirs de Vürdrang de Patrick Godard clôture enfin cette anthologie. L'écriture est ici plus dans un style light-fantasy. J'ai bien aimé le récit en lui-même mais j'ai eu beaucoup de mal à accrocher car il y avait, pour moi, trop de termes spécifiques à l'univers pour ce format d'écriture. Le recours systématique à la note en bas de page n'a pas su me titiller.

Au final, voici un recueil très varié et qui permet de trouver son bonheur, assurément ! La couverture (très chouette au passage !) indique "collection jeune adulte" mais rien d'infantilisant, au contraire !

À noter, ce livre est imprimé avec la fameuse police d'écriture adaptée aux personnes dyslexiques mais les textes en eux-mêmes (structures de phrases, choix du vocabulaire et donc des graphies) ne sont pas adaptés pour autant. 

CRAAA challenge recueils and anthologies
Edit du 26/09/15 : j'appose le logo du CRAAA pour cette lecture !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire